AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dorian (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian L. Ballard
Nouveau riche

Nouveau riche
avatar

Messages : 12
Clintz : 1066
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Dorian (en cours)   Dim 15 Mar - 21:25


 
« Avant tout, parlons du joueur»

prénom/pseudo : Lùthien. âge : 22 ans bien tassés. région : temporairement Montréal. comment as-tu connu le forum ? j'ai succombé à la campagne de pub de l'admin. avatar : Christian Bale. personnage prédéfini : oui. commentaires : j'ai lâchement repris la fiche de présentation prédéfinie, mais je suis prête pour l'épreuve du rp (et je cherche mes petites images, oui, oui). 

 Dorian
«Demain sera beau, demain sera Dorian. »

 

 
« Le personnage »

prénom : dorian lance. nom de famille : ballard. alias : dorian. âge : 46 ans. date de naissance :  26 mai 1968. lieu de naissance : clint city. activité professionnelle : styliste à la télévision. orientation sexuelle : bi. statut civil : marié. groupe : uppers.

snob - prétentieux - persuadé que seuls ses goûts sont les bons - passionné de mode et surtout de haute couture - bavard - pincé

 
« Dis-m'en un peu plus, s'il-te-plait. »
Alors qu'il est la plus grande star du petit écran, le Polit a déjà tenté vainement de se débarrasser de Dorian, jugé trop influant. Mais celui-ci est indéboulonnable et est plus que jamais décidé à transformer le monde pour que celui-ci soit parfait comme l'est son show télé. Pour commencer il faut que tous les gens soient beaux. Ce n'est pas gagné.

depuis combien de temps es-tu à clint city ? : depuis ma naissance.  quelle est ta réputation dans les rues de la ville ? je démarre les modes dans les bons milieux. également, qui ne me connait pas ? mon émission passe tous les jours le soir, et en reprise le lendemain midi. je suis beau, je rends les gens beaux, et on m'aime pour ce que j'apporte au monde. que penses-tu des autres clans ? : la plupart n'ont pas de goût. heureusement que je suis capable de passer par-dessus mon dégoût à l'occasion : je suis assez généreux pour attacher mes talents à des causes perdues.


 
« Raconte-moi ton histoire... »
Lorsque Dorian se balade dans la rue, ne soyez pas insulté s'il vous siffle pour vous signaler que vous avez commis un "fashion faux-pas". C'est son travail, c'est sa vie, sa passion. Si vous désirez continuer de mal vous vêtir et vous coiffer, faites-le chez vous et ne sortez pas vous montrer dans la rue. C'est une question de respect, pour la vue des autres. Il ne dit pas à quelqu'un qui s'arrange mal pour le plaisir de l'insulte : non, pour Dorian, c'est un acte généreux, une chance qu'il offre à un parfait inconnu de briller enfin. S'il pointe vos rondeurs et vous conseille de cacher vos défauts sous du maquillage, ce n'est pas non plus par méchanceté : il le fait pour vous, pour votre bien !

Comme bien des Uppers, Dorian a toujours vécu à l'abri du besoin, bien à l'abri. Grâce à son charisme et son charme devant une caméra, il est rapidement devenu une étoile montante de la télé. Il possède son site Internet où il dispense des conseils de style. Même dans sa vie privée, il demeure un styliste et un amoureux des transformations. Il est d'ailleurs intéressant de noter que sa douce moitié, avec qui il est marié depuis près de vingt ans, a été la cible de ses transformations extrêmes. De loser à rockstar. Il ne faut pas penser qu'il est condescendant parce que sa moitié lui doit son allure : c'est un amour fort qui les lie depuis tout ce temps.

 
code de fiche présentation (c) SweetieBay
   


Dernière édition par Dorian L. Ballard le Jeu 19 Mar - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1466
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: Dorian (en cours)   Lun 16 Mar - 7:50

Te voilà ! Very Happy
Bon alors je te lance ton défi rp.

Citation :
Dorian vient est sur le point dévoiler sa dernière "création". Il aura travaillé durant des semaines sur ce jeune homme qui n'avait aucun goût vestimentaire, aucune tenue... rien pour lui, quoi ! Les caméras ne tournent pas encore. il ne reste qu'à fignoler les derniers détails.

Il n'y a pas de minimum de lignes pour le défi : juste que ce soit assez long pour qu'on aie une idée de comment tu joueras ton personnage. Et hop! c'est à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Dorian L. Ballard
Nouveau riche

Nouveau riche
avatar

Messages : 12
Clintz : 1066
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Dorian (en cours)   Sam 18 Avr - 23:16

Citation :
Au début, Dorian avait été consterné, ce qui s’était traduit par un pincement des lèvres. L’énergumène déniché par l’équipe casting semblait non seulement dépourvu de tout sens commun vestimentaire, mais aussi du moindre attrait physique. C’était un de ces adolescents blanchâtres qui cultivaient leur acné et leurs cernes à la lumière de leurs écrans d’ordinateur, persuadés qu’ils étaient de toute façon des causes sociales perdues – et ils n’avaient pas tout à fait tort. La tignasse de cheveux blond sale n’avait rien d’inspirante, pas plus que la moue boudeuse – on ne parlerait pas du tee-shirt sorti tout droit du cauchemar des années 1980, non, surtout pas. C’était probablement sa mère, désespérée et amatrice de télé-achat, qui avait envoyé son CV. Bingo. Dorian voulait bien faire des efforts, mais on ne stimulait pas vraiment son bon goût de la mode avec des spécimens pareils.

Mais très vite, il avait relevé le défi. Ça ne serait pas un lycéen qui se servait de son sébum comme gel qui mettrait le faiseur de miracles en échec, ça non ! Il avait vu pire – on trouvait toujours pire. Le professeur principal de Daphne en était la preuve – c’était un cauchemar à chaque réunion parent-prof. Le tailleur cousu main dans un vieux tissu anglais à fleur lui flanquait la chair de poule, c’était plus fort que lui. Comme sa fille lui avait interdit de faire le moindre commentaire désobligeant qui pourrait compromettre sa moyenne, Dorian en était réduit à retenir un sentiment de laidophobie aigu – et à se tenir à une distance respectable, les mains crispées sur ses genoux, le corps vaguement rejeté en arrière.

L’épouvantail lui avait quand même causé quelques insomnies. Toutes les tenues qu’il pouvait imaginer échouaient les uns après les autres à rendre le loustic visuellement intéressant – comme si ce dernier possédait un étrange pouvoir de déstylisation : avec lui, c’était inévitable, la dernière chemise griffée Karl Lagerfeld ressemblait à un sac poubelle. Dorian avait immédiatement refusé dans la facilité du néo-émo grundge – c’était complètement dépassé de toute façon – et le pantouflard oversized Jah-Jah – ça aurait été vêtir une brindille d’une paire de braies géantes à rayures, et c’était d’une manière générale totalement dépourvu de classe sur à peu près n’importe qui. La solution ne lui était apparue que quelques jours avant l’enregistrement de l’émission. C’était Selina qui le lui avait inspiré, lorsqu’elle avait décrété haut et fort dans toute la maison qu’il lui fallait des bottines camel pour la rentrée. Ça avait été l’illumination : il s’était jeté sur son carnet à croquis sitôt que les filles avaient passées le pas de la maison pour se rendre à l’école.

Maintenant, à quelques minutes du début de l’émission, il était tout excité – comme à son habitude. En bon dictateur, il était sur le dos de tout le monde – la maquilleuse (« Pas de poudre sur le col voyons ! »), la couturière (« Passez-moi cette épingle »), le modèle (« Pour l’amour de Dieu, tiens-toi droit ») et même le cameraman (« C’est quoi cet angle de vue ? ») – et arpentait les coulisses de son pas élastique. Ray – Jay ? peu importe – ressemblait enfin à quelque chose : les cheveux avaient subis une coupe et une teinture en bonne et due forme, et l’énorme mèche qui lui mangeait le visage n’était pas si différente de sa coupe « fraîchement-sorti-du-lit ». On gardait le personnage, mais avec du style en plus. Dorian avait opté pour un ensemble dans les tons bleu marine et or : un pantalon étroit et bien coupé, une chemise de facture classique mais dont le motif à carreaux, subtil, offrait un peu de profondeur, une veste d’inspiration toreador, des derby en daim fauve, et le tour était joué. C’était simple, élégant, brillant. Si avec ça, M. Nerd ne devenait pas la coqueluche de son site de rencontre favori, le reste était hors d’atteinte du toucher magique de Dorian. Habillé comme ça, n’importe qui gagnerait en personnalité, même le plus transparent de tous les adolescents.

Ravi de son tour de magie, Dorian distribuait ses dernières recommandations fébriles, donnait un conseil enthousiaste par-ci, une remarque désobligeante par-là. Comme d’habitude, tout devait être parfait : et comme d’habitude, bien évidemment, tout le serait. Alors qu’il distribuait une série de tapes – que quelques mauvaises langues auraient qualifiées de condescendantes – sur l’épaule de son jeune mannequin improvisé, l’assistante vient lui annoncer que le tournage commençait dans soixante secondes. Il était donc temps de finir son discours sur l’importance des cols de chemises bien assortis à la forme du visage et de se diriger vers le plateau. Pour certains présentateurs, le moment qui précédait le début de l’émission était un moment de stress et de trac, de paumes moites et de gorgées d’eau fiévreusement avalées – pas pour Dorian, dont la confiance en lui ne connaissait pas de frontières. Il adorait son travail : en fait, il n’y avait probablement personne dans cette ville qui était aussi heureux, chaque semaine, de pratiquer son métier – non, son art. Lorsqu’il franchissait les rideaux côté jardin et que les projecteurs s’allumaient sous les applaudissements du public, le styliste ressentait toujours cette bouffée de satisfaction inégalable qui venait renforcer une intime conviction: il était parfaitement à sa place dans ce bas-monde.

Et voilà mam'zelle, dis-moi si quelque chose ne va pas! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1466
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: Dorian (en cours)   Dim 19 Avr - 19:44

C'est excellent. Very Happy
La dernière formalité étant complété, je ne peux plus que te valider. Et voilà ! Tu es officiellement des nôtres.
Je vais te mettre ton rang et tout le tralala.
Tu peux faire ta fiche de suivi, des demandes de jeu ou te lancer directement dedans.

Bref, fais comme chez toi. \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Dorian L. Ballard
Nouveau riche

Nouveau riche
avatar

Messages : 12
Clintz : 1066
Date d'inscription : 02/03/2015

MessageSujet: Re: Dorian (en cours)   Dim 19 Avr - 21:48

Yaaay! Merci m'dame!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dorian (en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dorian (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
clintcity :: i'll be that girl :: it's time to kick off you shoes :: présentations validées-
Sauter vers: