AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 pussycats [6/6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: pussycats [6/6]   Jeu 10 Juil - 14:45




Charlie


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom charlene. nom hayden. alias charlie. âge 32 ans. date de naissance 3 mai 1982. lieu de naissance clint city. activité professionnelle libre orientation sexuelle libre. statut civil divorcée. groupe pussycats. avatar suggéré whitney thompson.

Charlie a un tempérament de leader. Elle est forte, sûre d'elle, et les gens s'identifient à elle. Ce n'est donc pas étonnant que peu de temps après être entrée chez les Pussycats, elle s'est fait offrir de prendre la tête du groupe.

généreuse - sociable - spontanée - intelligente - loyale - impatiente - observatrice - rusée

réputation de ton personnage dans la ville Je suis une lanceuse de mode pour les autres femmes. Je les entraîne - souvent malgré moi - à agir et se vêtir comme moi. Pour les hommes, je suis une femme attirante qui a prouvé qu'elle n'était pas facile à avoir, malgré que certains s'y essaient encore. Ils apprennent généralement très vite qu'il vaut mieux ne pas trop s'approcher de moi ou des femmes qui me suivent.

opinion de ton personnage face aux clans de la villeIls vivent tous dans une suprématie machiste, sauf peut-être les Nightmare : ceux-là sont effrayants mais au moins, à leur tête se trouve une femme et donc un peu de bon sens.


Charlie a toujours été jolie, ça on ne peut pas dire le contraire. À l'école, les garçons se battaient pour savoir qui allait sortir avec elle et, bien naïve à l'époque, elle acceptait évidemment de sortir avec le vainqueur. C'était ce qu'on attendait d'elle. En regardant derrière, cette période de sa vie lui soulève le coeur : elle n'avait vraiment aucun respect pour elle-même.

Pourtant, bien que naïve, Charlie était loin d'être une tête vide. Elle avait de l'ambition, des projets, un brillant avenir qui s'ouvrait devant elle. Mais comme beaucoup de jeunes femmes, elle s'est mariée très tôt à un garçon qu'elle croyait différent des autres. Elle croyait ainsi faire un trait sur ses années folles de fille facile. Mais son mariage tourna vite au vinaigre. Son mari préférait qu'elle reste à la maison, alors elle mit fin à ses études. Elle devint, pendant un moment, une parfaite petite femme au foyer. C'était ce que l'on attendait d'elle.

Les années passèrent. Son mari termina ses études, entama une brillante carrière. Elle ne sortait plus tellement que pour faire les courses ou, encore, paraître au bras de son époux lors d'évènements publics. Elle n'avait pas tellement d'amies, car elle sortait peu. Puis un peu plus, chaque jour, en passant devant les miroirs, elle se mit à ne pas aimer ce qu'elle voyait. Elle était toujours aussi jolie qu'autrefois, mais il y avait une ombre dans son regard. Une bonne fois, elle s'arrêta plusieurs heures devant son reflet, réfléchissant soudain à sa vie, à ses ambitions qu'elle avait abandonnées. Et sans un mot, elle fit sa valise et partit. Comme elle n'avait nulle par où aller, elle se rendit auprès des Pussycats qui, dit-on, sont toujours prêtes à accueillir une femme dans le besoin. Elle s'est tout de suite plu avec ses femmes et a rapidement pris leur tête. Une fois sa fougue revenue, son charisme ne pouvait faire autrement que de suivre.


Dernière édition par Lydia Hoffmann le Jeu 9 Avr - 17:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   Sam 12 Juil - 9:05




Ditha


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom ditha. nom merkelová. âge 27 ans. date de naissance 13 octobre 1987. lieu de naissance république tchèque. activité professionnelle ancienne stripteaseuse dans un cirque. elle l'est encore occasionnellement au pink club, mais son activité régulière est libre. orientation sexuelle libre. statut civil célibataire. groupe pussycats. avatar suggéré taylor warren.

Ditha était autrefois strip teaseuse dans un cirque ambulant. C'était un emploi dégradant, où elle n'était qu'un élément aléatoire dans un amas d'autres performances parfois étranges qui ne lui faisaient pas honneur. Elle n'avait rien contre le fait de se dévêtir : elle en avait contre le fait de le faire pour des hommes qui ne savaient pas apprécier son talent. Lorsque le cirque est passé par Clint City, elle est restée derrière. Elle fait encore quelques performances au Pink Club pour ses consoeurs du clan. Là elle sait qu'elle appréciée et qu'on reconnait son talent.

déterminée - à cheval sur les règles - ambitieuse - protectrice - secrète quant à sa vie privée

réputation de ton personnage dans la ville je suis souvent provocante dans ma manière de me vêtir ou d'agir, alors la plupart des gens me voient comme une espèce de personnage étrange et difficile d'approche.

opinion de ton personnage face aux clans de la ville j'ai appris très jeune à adopter sans me questionner le mode de pensée et d'agissement du groupe auquel j'appartiens. lorsque j'étais avec le cirque, j'adoptais l'avarice de mes collègues, la méfiance envers les étrangers, tout ça. chez les pussycats, on doit se surprendre de me voir être aussi farouche avec les hommes que si j'étais née dans le clan, mais c'est ma manière de faire : on m'adopte sans conditions, je rends la pareille.


Ditha a quitté sa famille alors qu'elle était très jeune. Ennuyée par sa vie rangée mais incapable, de par sa personnalité, de déroger aux règles de sa caste, elle fut séduite par un cirque qui passait en ville. Elle fut tout de suite attirée par la vie de bohème, l'incertitude de la vie sur la route, et toutes les paillettes qui allaient avec la performance. Elle fut reçue avec méfiance. Dans ces petits milieux, on regarde d'un oeil incertain tout ceux qui s'approchent d'un peu trop près. Comme elle était jeune et n'avait pas réellement de talents apparents, on commença par lui faire nettoyer le terrain tous les soirs, puis on lui confia la vente des tickets. L'adolescence la rendant de plus en plus jolie, on l'envoya enfin dans les rues des villes traversées pour attirer les spectateurs dans des costumes extravagants et plutôt révélateurs. On lui parlait peu. Pour les artistes, elle n'était qu'une gosse qui s'était greffée à la troupe et qui ramassait derrière eux.

Dès qu'elle avait un moment de libre, la jeune femme regardait les artistes répéter leurs numéros. Surtout les danseuses. Elle les trouvait magnifiques et leur enviait leur grâce et le désir qu'elles allumaient dans les yeux des spectateurs. Dans le secret, elle s'entraîna à séduire. Elle entraîna son corps à être gracieux et invitant à chaque instant. Elle copia les mouvements des danseuses, puis avec le temps y ajouta les siens. Ce ne fut toutefois pas avant quelques années que tout cela lui servit à quelque chose. L'une des danseuses se cassa une hanche lors d'un numéro. Le numéro était en jeu et, devant la panique, elle s'offrit pour remplacer la danseuse. Au début on en rit, mais le temps pressait, et on du lui faire confiance. Elle brilla tellement sur scène qu'après quelques soirs, le patron de la troupe lui offrit son numéro à elle-seule.

Pendant quelques années, elle fut une véritable star. Enfin elle le croyait. Elle découvrit rapidement que ses collègues artistes ne la considéraient toujours pas comme l'une des leurs. Les artistes masculins ont même tenu à lui démontrer leur supériorité à quelques reprises, derrière les rabats d'une tente. Et elle réalisa rapidement également que le désir qui brillant dans les yeux des spectateurs n'était pas dû à son talent : le public ne voyait qu'un corps de femme qui se dévoilait peu à peu. Néanmoins, elle demeura auprès de la troupe. Elle n'avait pas d'autre choix. Jusqu'à leur passage à Clint City, où elle fut approchée dans sa tente par une femme des Pussycats, Muze. Celle-ci lui offrit une chance qu'elle ne pouvait refuser : continuer de se produire, mais devant des femmes qui verraient son talent, et une vie où on la respecterait enfin. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps à se décider et à quitter le cirque au coeur de la nuit.


Dernière édition par Lydia Hoffmann le Jeu 9 Avr - 17:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   Sam 12 Juil - 9:05




Florida Jane


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom jane myra. nom carlson. alias florida jane. âge 34 ans. date de naissance 31 août 1980. lieu de naissance états-unis, floride. activité professionnelle archéologue. orientation sexuelle libre. statut civil célibataire. groupe pussycats. avatar suggéré taylor swift.

Florida Jane n'a mis les pieds à Clint City que pour une raison toute simple. Elle voulait explorer les ruines souterraines de la ville. Malheureusement pour elle, car rien n'excite plus la jeune archéologue qu'un site quasi-inexploré, les Nightmares ont réveillé le monstre qui y sommeillait, et qui a tout détruit sur son passage. Comme elle comptait sur l'argent que lui rapporterait ses découvertes pour financer son prochain voyage, elle est pour le moment coincée à Clint City, bien décidée à s'ouvrir un chemin dans les ruines de ses ruines, ou à abattre ce satané monstre qui l'a mise au chômage.

sale caractère - généreuse - moralisatrice - perfectionniste - exigeante envers elle-même et les autres - distinguée, jusqu'à ce qu'elle s'emporte

réputation de ton personnage dans la ville on me connait encore très peu mais j'imagine que plusieurs savent déjà que j'ai une patience très limitée.

opinion de ton personnage face aux clans de la ville Les Pussycats ont été assez aimables pour me prendre avec elle puisque je n'avais aucune autre ressource. Les Nightmares me doivent de l'argent, comme je l'entends, car ils m'ont enlevé du travail et ont ruiné des richesses historiques. Les autres, je n'ai pas tellement pris le temps de m'y attarder.  


Florida Jane est un génie. Enfin, pour les domaines qui l'intéressent. Et elle, le seul domaine qui l'intéresse vraiment, c'est l'Histoire. Pas l'Histoire qu'on lit dans les livres, pas cette Histoire poussiéreuse, non. Elle ce qui l'intéresse, c'est l'Histoire qu'on déterre soi-même et qu'on peut toucher ... et accessoirement revendre à profits au plus offrant. C'est ce qu'elle fait depuis plusieurs années maintenant. On pourrait croire qu'elle est riche, à courir derrière les trésors comme elle le fait, et à les vendre. Mais ce n'est pas le cas. Les voyages coûtent chers, les recherches également, et puis il faut dire que cette archéologue a un train de vie plutôt glamour quand elle n'est pas couverte de terre et de toiles d'araignées. De fait, elle est toujours sur la paille et arrive toujours tout juste pour financer ses prochaines recherches.

Lors de son arrivée à Clint City, lorsqu'on lui a appris que les ruines avaient été détruites, la mâchoire lui en était tombée. Pas parce qu'elles avaient été détruites par un monstre, non. Quand on creuse des tombes, on en voit de toutes les sortes. Pour Florida Jane, c'était son budget qui s'envolait, et tous ses plans pour les prochaines années. C'était la première fois que son train de vie frappait un mur. Révoltée, furieuse et, il faut le dire, peinée, Florida Jane passa plusieurs nuits à écumer les bars de la ville et à se faire payer des verres par toutes sortes d'énergumènes. Une Pussycat l'a remarquée et a cru qu'elle était une pauvre fille en mal de vivre et lui a proposé de rejoindre leur quartier. N'ayant rien d'autre, Florida Jane a accepté.

Elle vit maintenant au crochet de ses femmes, buvant et répétant sans cesse que si elle ne peut pas fouiller les ruines de la ville, c'est avec la peau de ce monstre sur eBay qu'elle financera ses prochaines recherches. On l'écoute sans vraiment y prêter attention. Que valent vraiment les promesses d'une saoulonne ?


Dernière édition par Lydia Hoffmann le Dim 19 Avr - 19:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   Sam 12 Juil - 9:05




Yayoi


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom yayoi. nom matsui. âge 31 ans. date de naissance libre. lieu de naissance japon. activité professionnelle serveuse dans un restaurant cinq étoiles. orientation sexuelle hétérosexuelle. statut civil célibataire. groupe pussycats. avatar suggéré arden cho.

Yayoi est une adepte des arts martiaux, des gadgets électroniques à la dernière mode mais également de la domination. Oui, oui, avec le cuir, les chaînes, les fouets. Elle aime avoir un homme à ses pieds, qui l'appelle Maîtresse et qui la supplie. À son arrivée à Clint City, elle travaillait justement comme maîtresse dans un donjon. Quand les Pussycats l'ont trouvée, ils n'ont pas cru qu'elle le faisait de son plein gré et ont exigé qu'elle quitte cette branche de travail pour rejoindre le clan. Pour Yayoi, le pouvoir qu'elle a sur les hommes est le summum du féminisme, mais selon le clan, il s'agit encore et toujours d'assouvir le désir d'un homme. Yayoi s'est pliée à cette exigence. Après tout, elle peut bien faire ce qu'elle veut dans son temps libre et utiliser les hommes comme ça lui chante. Elle ne s'en vante toutefois pas auprès de ses consoeurs.

têtue - bavarde - volage - amicale - joviale

réputation de ton personnage dans la ville je suis une militante féministe reconnue, la première à brandir le poing et à faire monter la température lors de manifestation. j'ai aussi ma réputation dans un petit cercle d'hommes de la ville, mais généralement, mes hommes tiennent à ce que nos relations demeurent secrètes.

opinion de ton personnage face aux clans de la ville je n'ai rien contre eux personnellement, tout le monde est libre de faire ce qu'il veut de sa vie. toutefois ma ligne de pensée rejoint celle des pussycats que celle de tous les autres clans.


Yayoi a grandi dans une famille japonaise très traditionnelle, si ce n'est sur le plan que son père était lié de très près à la mafia. Les détails demeurent incertains pour qui n'est pas très proche de la jeune femme, même elle ne connait pas tout des affaires de son père. Toujours est-il que lorsqu'elle avait 18 ans, sa famille a dû quitter le Japon en toute vitesse. Tout a été laissé derrière.

À leur arrivée à Clint City, Yayoi croyait que sa famille vivrait loin de la mafia. Mais cette nouvelle ville avait également la sienne, les Montana, et son père fut vite attiré par l'appât du gain et retomba dans ses anciennes habitudes, se refit de nouvelles relations avec des hommes peu recommandables. Refusant de rester près de ce monde, Yayoi quitta la maison familiale. Pour payer son appartement, elle prit un boulot dans un donjon, celui de maîtresse. Elle croyait ne pas tellement se plaire là-dedans, mais ce monde de la domination semblait lui convenir parfaitement. Elle était libre, faisait ce qu'elle voulait et, malgré que son travail se faisait dans l'ombre, c'était légal, et elle n'avait pas à craindre de toucher de l'argent sale. Et puis, tout ce pouvoir sur les hommes ... elle s'en nourrissait.


Dernière édition par Lydia Hoffmann le Ven 10 Avr - 9:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   Sam 12 Juil - 9:05




Muze


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom marisa. nom blackburn. alias muze. âge 24 ans. date de naissance 24 juillet 1990. lieu de naissance clint city. activité professionnelle étudiante, artiste de body painting. orientation sexuelle homosexuelle. statut civil célibataire. groupe pussycats. avatar suggéré anja konstantinova.

Son corps est une toile sur laquelle elle laisse libre cours à sa créativité. Muze, artiste la plus célèbre des Pussycats, est une spécialiste du body painting. Ses shows très secrets sont réservés aux seules Pussycats ou aux sympathisantes du clan, et les appareils photos et caméras sont strictement interdits.

vive - expressive - dépensière - drôle - un peu prétentieuse  

réputation de ton personnage dans la ville je suis une artiste réputée : c'est gratuit pour les membres du clan mais quiconque hors des pussycats veut voir mes performances doit payer un prix élevé, et généralement on n'hésite pas.

opinion de ton personnage face aux clans de la ville pfff, j'imagine qu'ici et là il y a quelques individus qui valent la peine d'être connus mais franchement ... les seules personnes que j'apprécie vraiment et qui comprennent mon art sont les autres membres du clan.


L'histoire de Muze est une suite de "au mauvais endroit au mauvais moment". Ses amours, sa famille, ses amitiés. Alors qu'elle avait six ans, par exemple, elle est revenue de l'école plus tôt que prévu et a trouvé son père au lit avec une autre femme. Et quand elle en a glissé discrètement un mot à son père, ce fut au tour de sa mère de se trouver à la maison plus tôt que prévu et qui a tout entendu. Fin du mariage, presto ! Par la suite, la gamine s'est vue trimballer d'un côté et de l'autre. Son père voulait la garde pour le simple plaisir de faire enrager sa mère, vous voyez l'ambiance générale ?

À l'adolescence, ce ne fut pas plus facile. Elle se tenait avec les mauvaises bandes, se faisait inviter dans les mauvaises soirées - celles du type "la police débarque, on se casse" - et couchait avec les mauvaises personnes pour les mauvaises raisons. Non, l'adolescence de Muze fut assez trouble. Comme toutes les âmes artistes, elle se cherchait, et se cherche encore aujourd'hui. Elle a fini par découvrir que son truc, ce n'était pas les hommes, ce qui est déjà un bon début, mais de là à trouver ce qui la rendrait heureuse dans une relation à long terme, c'est encore flou. Elle sort avec le bon sexe, mais pas encore nécessairement avec les bonnes filles. Il lui reste du chemin à faire.


Dernière édition par Lydia Hoffmann le Ven 10 Avr - 9:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Lydia Hoffmann
Grande fortune

Grande fortune
avatar

Messages : 155
Clintz : 1408
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   Sam 12 Juil - 9:05




Louise


informations anecdotiques et diverses libres 


prénom louise. nom salas. âge 30 ans. date de naissance 9 janvier 1987. lieu de naissance clint city. activité professionnelle videuse au pink club. orientation sexuelle hétérosexuelle. statut civil mariée. groupe pussycats. avatar suggéré adele adkins.

Louise est une des rares membres du groupe à être mariée, et à un homme en plus. Ça dure depuis longtemps. Elle l'aime son petit mari, et sait que le clan désapprouve à première vue. Mais elle mène son mari par la baguette et c'est probablement l'homme le plus soumis à sa femme qu'on ait jamais vu. Et comme ça, ça passe auprès des autres filles.

intelligente - réfléchie - fidèle - autoritaire - forte - imposante  

réputation de ton personnage dans la ville on ne rigole pas avec moi, et tout le monde le sait. les gros machos savent qu'il vaut mieux garder les yeux à terre en ma présence.

opinion de ton personnage face aux clans de la ville ils ont une faiblesse : ils ne forment pas une famille comme nous le faisons chez les pussycats.


Louise fait partie de ces jeunes femmes qu'on juge généralement très vie : elle s'est mariée à seize ans suit à une grossesse imprévue. Pas les meilleures bases pour un couple, et allons rajouter à cela que le petit est mort né quelques mois après le mariage. Mais le couple a tenu la route. Les deux jeunes s'aimaient et Louise était forte. Elle trouva du soutien chez les Pussycats quand elle avait le moral au plus bas et elle finit par intégrer le clan.

Quand elle a été prête à reprendre le travail, on lui a offert un poste de barmaid au Pink Club, qu'elle a accepté avec joie. Mais on s'est vite rendus compte qu'avec sa voix forte, ses poings sur les hanches et ses sourcils froncés, elle faisait une excellente videuse. Elle est donc en charge de la sécurité du club depuis plusieurs années. Elle surveille à l'entrée, protège les filles avec ses poings s'il le fait. Rien ne l'impressionne.

Louise est également devenue, malgré qu'elle ne soit pas la plus âgée du clan, une sorte de maman pour toutes les filles du Pussycats. Elle est à l'écoute quand elles ont des problèmes et se répand en conseils avisés quand on lui demande son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clintcity.forum-canada.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pussycats [6/6]   

Revenir en haut Aller en bas
 
pussycats [6/6]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
clintcity :: i'll be that girl :: if i were you-
Sauter vers: